Recommandations de prélèvement - Bactériologie

Recommandations spécifiques au prélèvements bactériologiques

Urines

Cytobactériologie et chimie urinaire :

  • De préférence recueillir les premières urines du matin ou à distance d’au moins 3h de la précédente miction.
  • Faire une toilette locale des organes génitaux avec une compresse imbibée de Chlorexidine® 0.05%.
  • Uriner le début du jet dans les toilettes puis ensuite dans le flacon stérile

Urine de 24h :

  • Le premier jour au lever, uriner dans les toilettes et noter l’heure.
  • Pendant 24h, uriner toutes les urines de la journée et de la nuit dans un flacon jusqu’au lendemain matin
    à la même heure.
  • Transférer un échantillon du volume total dans un tube ou dans un pot avec une canule de transfert (cf. catalogue des examens pour le volume minimal à transmettre au laboratoire).
  • Transmettre au laboratoire le tube ou le pot en notant sur le bon de demande, le volume total d’urine émise.
Haut de page

Prélèvements de selles, coprocultures

  • Recueillir directement les selles dans un pot blanc non stérile.
  • Pour les examens virologiques le recueil peut se faire sur milieu de transport (milieu rose disponible sur demande au laboratoire).
Haut de page

Ecouvillonnages

  • Si plusieurs écouvillons sont prélevés sur des sites différents, préciser le site sur l’écouvillon et sur le bon de demande.
  • Si l’écouvillon est destiné à la virologie il doit être déchargé dans un milieu de transport (milieu rose disponible sur demande au laboratoire) qui doit devenir trouble.
Haut de page

Expectorations

Le recueil des expectorations doit se faire le matin, au réveil, lors d’un effort de toux, aidé si nécessaire de kinésithérapie.
Le recueil se fait dans un flacon stérile (bouchon rouge) et doit être acheminé au laboratoire dans les 2h.

Haut de page

Grattage d’ongle pour recherche de champignons

Réaliser un lavage des mains et des pieds au savon suivi d’un rinçage à l’eau et d’un séchage à l’air.
Couper toute la partie de l’ongle atteinte avec des ciseaux, jusqu’à la limite des tissus sains.
Il est aussi souhaitable de prélever des poussières d’ongle en raclant la tablette interne de l’ongle, ou les îlots blanchâtres de la surface de l’ongle, au vaccinostyle ou à la curette stérile.
Le recueil de l’ongle et des poussières se fait en pot stérile.
Prélever les pus de perionyxis éventuels en pressant la lésion avec une culturette.

Haut de page